Dépendance, faut-il souscrire un contrat d’assurance ?

Dépendance, faut-il souscrire un contrat d’assurance ?

La dépendance ou perte d’autonomie touche de plus en plus de monde en France, dû à la situation démographique de notre pays. Nous allons vous expliquer en quoi consiste ce risque, et pourquoi il faut en être protégé financièrement.

La dépendance, un phénomène de société

La dépendance se définit comme la perte d’autonomie et l’incapacité pour une personne de réaliser les gestes de la vie quotidienne : préparer à manger, se laver, s’habiller, faire des courses, etc.

Aujourd’hui en France, 1,2 million de personnes sont dites dépendantes selon la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie. Mais avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes dépendantes en 2040 devrait être de 2 millions selon une étude de l’INSEE. D’ailleurs, selon le baromètre France Info/OCIRP/Le Monde de 2014 (réalisé auprès des RH, Français, Délégués Syndicaux, salariés), 52,5% des personnes interrogées ont déjà été confronté à la dépendance d’un proche. Nous sommes donc face à un vrai problème de société.

Les aidants : une population qui a besoin d’aide

A côté des personnes dépendantes, les aidants familiaux ont besoin d’aide. Les aidants familiaux sont les proches des personnes dépendantes qui les aident dans leur quotidien. Selon l’Association Française des Aidants, ils sont 8,3 millions en France. Et la moitié d’entre eux ont un emploi. Il est donc difficile pour eux de cumuler leur travail et leur fonction d’aidant. En plus d’aider les personnes dépendantes, assister les aidants familiaux en leur proposant des moments de répit est aussi primordial.

La dépendance : un coût important

La perte d’autonomie représente un coût important pour les personnes touchées. Selon une étude de la Dress de 2013, le coût moyen mensuel de la perte d'autonomie est d’environ 1800 Euros pour le maintien à domicile et entre 2000 et 3000 Euros pour un placement dans un institut spécialisé. Les aides de l’Etat comme l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ne sont pas suffisantes pour permettre à ces personnes de s’en sortir financièrement (500 euros en moyenne). L’APA est versée aux personnes les plus dépendantes. Le niveau de dépendance est déterminé par la grille AGGIR qui définit 6 niveaux de dépendance (GIR 1 à 6, 1 étant le plus haut niveau de dépendance). Seulement les personnes des GIR 1 à 4 touchent l’APA.

Qui demande une protection financière

La dépendance est donc un coût financier important. D’ailleurs, selon le Baromètre France Info/OCIRP/Le Monde de 2014, 89,4% des personnes interrogées pensent que les personnes dépendantes doivent être aidées financièrement. Il existe plusieurs solutions pour être aidé financièrement : demander une aide financière aux proches, avoir recours à son patrimoine immobilier ou financier (assurance vie), ou encore souscrire un contrat dépendance. L'assurance dépendance est un ensemble de garanties permettant à un assuré de faire face aux frais inhérents à la survenance d'une perte d'autonomie. Concrètement, lorsque la dépendance survient, ces garanties prennent la forme d'un versement d'une rente mensuelle ou d'un capital à l'assuré, accompagné de certains services d'assistance. Il peut être souscrit dans un cadre individuel ou collectif (contrat de travail comme une complémentaire santé).

La protection financière des personnes dépendantes et l’aide aux aidants est un enjeu essentiel pour répondre à ce problème de société dans les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *