L’assurance vie et les investissements responsables

L’assurance vie et les investissements responsables

Au niveau de l’assurance vie, il existe différentes sortes de placements, dont les investissements responsables. Nous allons vous présenter le fonctionnement de ces placements spécifiques.

Les différents types de placements

Tout d’abord, il convient de bien comprendre ce qu’est une assurance vie. L’assurance vie est un produit qui permet de transmettre le capital qui y est investi en cas de décès à des bénéficiaires dans un cadre fiscal avantageux et qui permet aussi de se constituer une épargne longue.

Quand on choisit une assurance vie, on a le choix entre différentes sortes de placements. On peut effectué un placement sur des fonds en euros. Ces fonds gérés sont en grande majorité investis en obligations (et non en actions). La rentabilité est toujours positive et acquise mais peu élevée, ce qui confère au fonds en euros un caractère « sécuritaire ». Mais on peut également diversifier son placement en investissant dans des OPCVM de type monétaire, obligataire ou action (allant du moins au plus risqué). Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) sont des fonds d’investissement qui permettent à tout épargnant de confier la gestion de ses capitaux à un professionnel qui se charge de les investir sur un ou plusieurs marchés financiers déterminés. Parmi ces OPCVM, certains se différencient de part leur nature. Ce sont les OPCVM ISR. Ces placements prennent en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

Le fonctionnement des investissements responsables

La démarche d’Investissement Socialement Responsable (ISR) est en quelque sorte une application au domaine de l’investissement financier de la notion de développement durable. Elle consiste à choisir d’investir dans des entreprises qui prennent en compte dans leur modèle de développement des notions qui ne sont pas uniquement financières mais de nature sociale et environnementale.

L’investissement socialement responsable (ISR) revient concrètement à choisir un ou plusieurs fonds répondant à ce critère d’investissement socialement responsable (dits fonds ISR). Comme les autres OPCVM, les fonds ISR font l’objet d’un prospectus simplifié remis par l’intermédiaire financier ou qui peut se trouver sur le site de l’Autorité de Marchés Financiers (AMF) voire sur celui de la société de gestion proposant le fonds. Ce document renseigne notamment sur l’objectif de gestion du fonds, son profil de risque, ses performances passées et les frais prélevés. Les ISR sont la plupart du temps des OPCVM investis en actions et en obligations.

A noter que les frais de gestion peuvent être plus importants que pour des fonds « classiques », les sociétés de gestion considérant souvent qu’aux frais traditionnels viennent s’ajouter ceux liés à la recherche extra financière, qu’elles l’achètent à des agences spécialisées ou qu’elle soit produite en interne. Il n’existe pas d’avantage fiscal particulier lié à la souscription de fonds ISR, le principal bénéfice porte sur la possibilité d’investir dans des entreprises dont les performances extra financières sont bien notées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *