La garantie Homme Clé pour préserver l’avenir de son entreprise

La garantie Homme Clé pour préserver l’avenir de son entreprise

La réussite d’une entreprise peut être liée à beaucoup de facteurs. Un d’entre eux peut être un collaborateur qui a un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’entreprise. On peut le considérer comme un Homme Clé. Mais si par malheur, il ne peut plus assurer son travail (accident, décès..), cela risque de mettre en danger la santé financière de l’entreprise. L’entreprise doit donc être dédommagée de cette perte. C’est le rôle de l’assurance Homme Clé. Nous allons vous expliquer son fonctionnement, ce qu’elle couvre, et les exclusions concernées.

Le rôle essentiel de l’Homme Clé

Un Homme Clé est une personne qui a un rôle déterminant pour le fonctionnement de l’entreprise. Il peut s’agir d’un dirigeant d’entreprise ou d’un salarié. Par exemple, un commercial générant le plus gros chiffre d’affaires.

En France, une entreprise sur trois doit réduire ou cesser son activité suite à la disparition d’un Homme Clé. (source : Newsassurance, avril 2014)

Que couvre le contrat Homme Clé ?

C’est donc pour couvrir ce risque, qu’une entreprise peut souscrire un contrat Homme Clé. Le contrat couvre principalement le décès mais peut aussi garantir la perte totale et irréversible d’autonomie de l’Homme Clé. Ainsi en cas d’absence ou de décès de ce dernier, l’assureur versera à l’entreprise un capital dont le montant est prévu au contrat.

L’assurance Homme Clé peut prendre en charge :

  • La perte d'exploitation
  • Le remboursement des prêts bancaires
  • Les frais de réorganisation, etc.

L'assurance Homme Clé participe :

  • À trouver un remplaçant à l'Homme Clé autant que faire se peut.
  • À maintenir l'image de marque de l'entreprise.
  • À conserver la confiance des partenaires, des clients et des investisseurs.

Le montant de la cotisation sera défini en fonction du montant du capital et du profil de l’Homme Clé. Son âge, son état de santé et sa condition physique seront pris en compte dans le calcul du montant de la prime. Il devra d’ailleurs remplir un formulaire de santé ou passer des examens médicaux.

Ce n'est pas l'Homme Clé qui s'assure à titre personnel. L'entreprise est le souscripteur et le bénéficiaire du contrat. L'Homme Clé est l'assuré. Pour que l’entreprise puisse souscrire une assurance Homme Clé, ce dernier ne doit pas dépasser la limite d’âge imposée par l’assureur : entre 55 et 65 ans en général.  

Attention, l’assurance Homme Clé est soumise à certaines exclusions pour lesquelles la garantie ne joue pas :

  • congé maternité ou maladie,
  • suicide ou tentative de suicide,
  • drame résultant d’une guerre ou d’un conflit international,
  • drame suite à des émeutes auxquelles l’assuré a participé,
  • conduite au volant sous l’effet de drogue ou d’alcool,
  • pratique d’un sport professionnel ou à risques.

La santé financière d’une entreprise est un équilibre fragile. Elle peut dépendre juste d’une seule personne. Il peut donc être prudent de se couvrir financièrement contre la perte d’un Homme Clé de son entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *