Les assurances obligatoires et facultatives pour les chefs d’entreprise

Les assurances obligatoires et facultatives pour les chefs d’entreprise

Tous les professionnels qui ouvrent une entreprise sont exposés à de nombreux risques. Ils doivent donc souscrire des assurances pour se couvrir contre les risques et protéger leurs salariés. Mais quelles assurances doivent-ils souscrire ? Quelles sont les assurances obligatoires et facultatives ? Nous faisons le point.

On distingue 3 types de risques contre lesquels les chefs d’entreprise doivent se protéger :

  • Les risques liés à l’activité.
  • Les risques liés aux biens.
  • Les risques liés aux personnes (dirigeant et salariés).

Pour se protéger, il y a donc des assurances obligatoires et facultatives.

Les assurances obligatoires

Evoquons tout d’abord l’assurance responsabilité civile professionnelle. C’est l’une des assurances indispensables à toute entreprise (en phase de création ou de développement), car toute activité professionnelle peut engendrer des dommages, corporels ou matériels.

La responsabilité civile est une obligation légale imposant à toute personne de réparer les dommages causés à une victime de son fait, de celui des personnes dont elle doit répondre ou des choses dont elle a la charge.

L’assurance responsabilité professionnelle doit couvrir :

  • Les dommages causés en dehors des locaux (par exemple sur un chantier).
  • Les dommages causés par une utilisation de biens n’appartenant pas à l’entreprise.
  • Les maladies professionnelles qui pourraient toucher les salariés.

L’assurance multirisque professionnelle quand à elle, garantit les locaux et leur contenu contre les dommages causés aux tiers et au propriétaire (incendie, explosion, événement climatique, dommage électrique, catastrophe naturelle). Si l’entreprise est locataire, il faut souscrire une assurance multirisque comprenant la garantie de responsabilité envers le propriétaire. Si l’entreprise est propriétaire des locaux occupés, il faut souscrire une assurance multirisque comprenant les garanties valeur à neuf et pertes indirectes.

Les assurances optionnelles

Concernant les assurances optionnelles, nous pouvons citer :

  • L’assurance perte d’exploitation : Si une entreprise voit son activité stoppée (ou avec un chiffre d’affaires insuffisant) suite à un sinistre (catastrophe naturelle, incendie…), c’est l’assurance perte d’exploitation qui prend en charge la perte de la marge brute et les charges fixes de l’entreprise (frais, salaires…).
  • L’assurance homme-clé : Cette assurance couvre le risque d’accident, d’incapacité ou de décès d’une ou plusieurs personnes clé de l’entreprise et compense le préjudice subi si un tel événement survenait.
  • L’assurance marchandises transportées : Lorsque vous transportez des marchandises, ces dernières sont exposées à des risques tels qu’une avarie, un incendie, un renversement du véhicule, un vol, une casse…
  • L’assurance flotte automobile : L’assurance flotte de véhicules garantit une entreprise contre les risques liés à son parc de véhicules.
  • L’assurance bris de machine : Cette assurance peut couvrir les sinistres liés aux machines et matériels industriels mais aussi au parc informatique et aux machines électroniques (caisse enregistreuse…).
  • Les assurances de personnes : mutuelle santé/prévoyance/retraite complémentaire.

Comme nous pouvons le constater, il existe une multitude d’assurances. Si peu sont obligatoires, certaines sont fortement conseillées selon la nature de son activité (exemple assurance perte d’exploitation pour les agriculteurs qui ont un volume d’activité important). Renseignez-vous bien sur les risques auxquels vous êtes exposés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *