Les réseaux sociaux d’entreprise : développer l’utilisation par les salariés

Les réseaux sociaux d’entreprise : développer l’utilisation par les salariés

Les réseaux sociaux d’entreprises se développent notamment sur le secteur de l’assurance. Ce développement est notamment dû à la révolution numérique et à l’expansion des outils digitaux. Mais comment ces nouveaux outils sont perçus par les salariés ? Les utilisent-ils ? Nous faisons le point sur le développement de ce nouvel outil de travail.

Les RSE intègrent le secteur de l’assurance

Un réseau social d’entreprise (RSE) est un groupe constitué de personnes physiques et morales réunies par un dispositif de réseautage social, au sein d’un organisme. Par extension, le terme désigne aussi les outils informatiques de réseautage qui facilitent ce fonctionnement partagé et collaboratif au sein de l’entreprise.

L’utilisation de ces RSE présente un certain nombre d’avantages :

  • Un meilleur partage d’information
  • Un facilitateur d’innovation collaborative
  • Un meilleure transversalité entre les services

Les assureurs ont mis en place des RSE. Nous pouvons citer par exemple :

  • Klesia qui a lancé en juillet 2012 Osmose un Intranet ++ avec 3000 utilisateurs potentiels.
  • En novembre 2012, Axa a lancé ONE qui a pour objectif de créer un avantage compétitif pour le groupe par rapport à la concurrence et qui est à disposition de plus de 14000 utilisateurs potentiels en France.
  • Covéa en octobre 2014 et janvier 2015 a lancé Corus pour bâtir une identité commune au sein des marques du groupe (MAAF,MMA,GMF). Corus est accessible à 25000 utilisateurs potentiels.

Comment les salariés perçoivent les RSE ?

Les assureurs développement donc les RSE. Mais comment sont-ils perçus par les salariés ? Une étude réalisée par OpinionWay auprès des salariés de grandes entreprises de tous secteurs fin 2014 répond à cette question.

Les utilisateurs de RSE jugent plutôt positivement l’utilité des outils collaboratifs mis à leur disposition. 73% de ces derniers attribuent en effet une note d’utilité perçue supérieure ou égale à 7 (sur une échelle de 1 à 10). Au global, les utilisateurs des réseaux sociaux d’entreprise pensent que leur entreprise a mis en place ce type d’outils avant tout pour faciliter la communication entre collaborateurs. La mission de transversalité, de partage d’information, et de facilitation de la communication arrivent nettement en tête des missions ressenties de ce type d’outils.

Parmi les outils collaboratifs déployés dans les entreprises, les services d’échange d’informations et de partage de connaissance type réseaux sociaux d’entreprise sont les moins représentés même s’ils émergent de façon significative : un tiers des salariés des grandes entreprises ont un réseau social d’entreprise installé au sein de leur entité. Les réseaux sociaux d’entreprise se distinguent des autres outils collaboratifs par leur plus forte déperdition entre déploiement et usage. Parmi l’ensemble des salariés disposant d’un réseau social d’entreprise, un tiers ne l’utilise pas. Ainsi, sur l’ensemble des salariés d’entreprises de 1000 salariés et plus, 23% utilisent effectivement un réseau social d’entreprise.

Les réseaux d’entreprises se développent notamment sur le secteur de l’assurance. Mais tous les salariés ne l’utilisent pas. Le rôle des directions des entreprises d’assurance est donc de développer leur utilisation en montrant aux salariés les avantages qu’ils auront à utiliser les RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *